Face à un environnement de plus en plus évolutif et hautement concurrentiel, l’industrie d’aujourd’hui se doit de s’assurer tous les moyens lui permettant d’améliorer sans cesse sa compétitivité. Pour y parvenir, il existe des méthodes de management spécifiquement élaborées de manière à optimiser la production. Les compétences, l’information, les attentes du client et la qualité sont les piliers sur lesquels elles reposent.

Si la plupart de ces approches sont de création récente, certains héritent de procédés mis en place depuis plusieurs décennies.

Développer les capacités en interne

C’est notamment le cas du Training Within Industry (TWI), qui a vu le jour durant la 2ème Guerre mondiale aux Etats-Unis. L’industrie militaire américaine a eu besoin de former un grand nombre d’employés et de superviseurs en un court laps de temps afin de répondre aux énormes besoins en équipements de guerre complexes. Une stratégie qui a permis d’atteindre des niveaux de productivité et de qualité considérables, d’où son utilisation jusqu’à nos jours dans divers secteurs de l’industrie.

Pour améliorer les compétences de son personnel, l’entreprise mettant en œuvre l’approche TWI développe ces 4 axes :

Optimiser l’exploitation des connaissancesJazz 5 Chaussures Latin Chaussures Party JSHOE Danse Tango Sexy Black Ballroom Hauts EU34 Salsa Our35 UK3 Talons heeled6cm Dance

Dans l’industrie, l’accès à l’information et sa bonne utilisation sont les clés de la performance. C’est sur ce principe que se base le Knowledge Management, ou gestion des connaissances. Cette démarche englobe l’ensemble des outils, procédés et ressources permettant de partager les connaissances circulant au sein-même de l’entreprise, mais aussi d’assurer le meilleur emploi possible des informations provenant de l’extérieur.

Il s’agit donc autant de recueillir et d’exploiter un maximum de données ayant une véritable valeur que de ne pas crouler sous une surabondance d’informations inutiles.

Le Knowledge Management s’effectue sur 5 grandes phases : le repérage des connaissances, leur préservation, leur valorisation, leur création et leur partage, puis leur actualisation.

Soutenir la productivité et l’efficacité

Autre approche visant à optimiser la production, la démarche Lean Six Sigma est la fusion de deux autres. D’un côté, la méthode Lean se concentre sur la réduction des tâches sans valeur ajoutée pour l’industrie, la simplification des processus, l’amélioration de la fluidité et de la flexibilité et, au final, l’augmentation de la valeur pour le client. De l’autre, la méthode Six Sigma met l’accent sur la fiabilisation et la reproductibilité des processus en en diminuant la variabilité.

Ainsi, en fusionnant les deux approches, la méthode Lean Six Sigma se propose de soutenir la productivité tout en favorisant la qualité. 

Mettre l’accent sur la qualité 

Dans le monde de l’industrie, la mise en place d’un SMQ (système de management de la qualité) fait également partie des méthodes d’optimisation de la production. Là encore, l’objectif final est la satisfaction client à travers la mise en œuvre d’une organisation faisant intervenir une variété de ressources.

Leadership, implication du personnel, amélioration continue, management par approche système, approche processus, approche factuelle pour la prise de décision, orientation client et relations mutuellement bénéfiques avec les fournisseurs sont les 8 principes fondamentaux qui déterminent la réussite d’un SMQ. Lorsque ce système est en adéquation avec les spécificités de l’entreprise, il constitue un véritable booster pour la qualité, la performance et la satisfaction client.

Picomto est la solution pour créer, gérer, partager, consulter et analyser les instructions de travail, modes opératoires. Vous voulez en savoir plus sur la mise en place d’une solution comme ça? Contactez-nous !

Boots Doublure Militaire Bottines Haute Bottes Lacets Interne YuanDian Augmenter Automne Noir Martin Mollet Cuir Homme Mi Imperméable Rétro Hiver nz6RS
2018-08-07T16:33:25+00:00

Articles similaires

Laisser un commentaire